L’album

Le cri du cyclope

SORTIE 23 NOVEMBRE // BUDA MUSIQUE

Pour cet album / triptyque , j’ai essayé de développer un langage qui m’est propre, nourri par des années de jeux ayant pour source première l’improvisation. A cette occasion, j’ai mis en place un petit laboratoire d’expérimentations des musiques populaires improvisées, en utilisant la darbuka et le rythme comme agent de détournement.


DISQUE 1 / SOLO

La Darbuka est au centre de l’attention, tandis que les mélodies forment une texture sonore, une trace qu’on perçoit en filigrane. Le disque s’écoute comme une suite.

DISQUE 2 / POLYRYTHMIES

Ce disque invite que des doublons d’instruments . Les mélodistes avaient comme consigne d’imiter le phrasé de darbuka avec les possibilités supplémentaires que permettent leur instruments .

DISQUE 3 / DRONE-VOIX

Ce dernier disque rassemble un ensemble de compositions - improvisations ayant rapport à la Voix, aux Bombardes , aux musiques bourdonnantes, et ou il fait bon de mettre des grooves d’accompagnement.

QUEL EST L’IDEE DU DISQUE

Improvisation traditionelle ou tradition d’improviser ?

Je ne voulais pas tomber dans le cliché du disque de percussionniste qui soit - joue la virtuosité - ou alors des fusions à tout va. Je ne voulais pas non plus proposer de thèmes mélodiques . En dehors des improvisations , les seules possibilités étaient pour les instrumentistes d’utiliser des leitmotivs.

DROLE DE DARBUKA !

Il faut dire que la Darbuka est souvent connue comme un instrument accompagnateur, dans les musiques populaires du bassin méditerranéen. Mais qu’en est-il de cet instrument lorsqu’on le met en avant, qu’on cherche à le faire sonner de différentes manières, en le confrontant à des univers dont il a peu l’habitude d’être mêlé. Entend-t-on toujours un instrument identitaire (qui s’apparente à un lieu) ou devient-il un potentiel de sons surprenants, contemporains.

Bijan Yasubatimou « Enfin un disque de percu orientales qui sonne pas petit lutin ou curriculum vitae »

ENREGISTREMENT

- Enregistrement & Mixage par Cyril Harrison
- Mastering Harris Newman
- Studios : Makan ECCA (Le Caire), Music Unit, Gexplosion

VISUELS

Réalisés par Benjamin Efrati & Diego Verastegui, deux acolytes de longue date du Collectif Miracle, qui ont développé deux collages

LES MUSICIENS DU DISQUE

DISQUE 1
Wassim Halal Darbuka , Doholla, Daf

  • 1 L’Oracle Soundtrack with nearly all musicians from parts 2 & 3
  • 2 Au son des tambours
  • 3 Le fer et la foudre
  • 4 Transition
  • 5 Strabisme
  • 6 Présage
  • 7 Prosodie
  • 8 Dernier regard / Benjamin Efrati & Pierrick Dechaux , Gugusophone
  • 9 Le Cri du Cyclope / Aala Samir

DISQUE 2

  • 10 Rêve de Polyphème Theo Merigeau , Reyong, Ceng Cheng / Sven Clerx, Reyong / Jérémie Abt, Reyong / Antoine Chamballu, Reyong / Ya-Hui Liang, Gong / Wassim Halal, Darbuka
  • 11 Dans le ventre de la Bête Benjamin Dousteyssier, Saxophone / Raphaël Quenehen , Saxophone / Jean Dousteyssier , Clarinet / Laurent Clouet, Clarinet / Wassim Halal, Darbuka
  • 12 Prisme de 3 David Brossier , Quinton d’amour / Amaryllis Billet , Violin / Leonore Grollemund , Cello / Anil Eraslan , cello / Wassim Halal, Darbuka

DISQUE 3

  • 13 Incantation Leila Martial , Voice & fx / Gregory Dargent, guitar & fx / Wassim Halal, Darbuka
  • 14 De Zeus Aala Samir band, Mizmar / Wassim Halal, Darbuka
  • 15 Yawra Oum Hassan
  • 16 Grand Ecart Samir Kurtov , Zurna
  • 17 Dernière incantation Gamalat Shiha , voice / Gregory Dargent Oud fx / Wassim Halal, Darbuka
  • 18 Dernier Tambour Florian Demonsant , Accordion / Pantelis Stoikos , Trumpet / Laurent Clouet, Clarinet / Wassim Halal, Darbuka
  • 19 Exotropie Laurent Clouet , Clarinet / Samir Kurtov, Zurna / Erwan Keravec , Bagpipe / Wassim Halal, Darbuka- Bendir